Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 10:52

Le duel de M. Myope n'est pas un film "de" Max Linder, car s'il y a bien une filmographie difficile à établir, c'est celle du grand acteur-réalisateur... A ses débuts chez Gaumont (Entre 1907 et 1911), il était le plus souvent l'auteur de l'argument, mais les réalisateurs maison (Gasnier, Nonguet, voire George Monca) se chargeaient de la mise en image. Quelques années après ils devenaient des "assistants techniques", ce qui me fait penser que le patron sur le plateau, ce devait quand même être Max lui-même, comme plus tard Keaton (Qui a signé lui-même la plupart de ses films, mais le plus souvent en co-direction), et Harold Lloyd (Qui lui n'a jamais été crédité à la moindre réalisation de ses films chez Hal Roach ou ailleurs).

Ce petit court métrage est typique de la production de Linder de l'époque: il pose une situation et l'exploite jusqu'au bout, en l'occurrence la mauvaise journée d'un homme si myope qu'il provoque autour de lui des catastrophes, et donc à un moment ou un autre il était inévitable dans cette France d'avant la première guerre mondiale, qui n'a pas encore réussi à sortir du XIXe siècle, qu'un duel ne soit provoqué... C'est drôle; mais ça l'est essentiellement par le fait que Linder réussit à jouer cette "scène comique", comme on dit, avec une assurance et une rigueur étonnante: le jeu des acteurs en cette période était le plus souvent exécrable... Pas Max.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Muet Comédie