Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 10:34

On a parfois l'image d'un séducteur impénitent, mais les films de Max Linder trahissent plutôt le sentimentalisme un brin voué à l'échec du personnage... Témoin ce film dans lequel non seulement Max cherche l'âme soeur, mais en prime il s'y prend bien mal! Invité chez des amis sur la côte d'azur, il fait la connaissance de deux cousines, une brune et une blonde. Elles sont aussi jolies l'une que l'autre et le héros ne peut pas choisir entre les deux... Il fait donc une tentative double, l'une puis l'autre... Et obtient dans les deux cas un franc succès, sauf que... les cousines parlent entre elles, comprennent qu'aucune n'a l'exclusivité, et décident de jouer un tour de cochon à leur hypothétique fiancé: elle se débrouillent pour l'attirer dans un tonneau qu'elles jettent ensuite d'une colline, et qui finira à la mer!

Une fois de plus, un film de Max Linder tire parti du décor spectaculaire, cette fois celui des la côte Niçoise, ou des torrents venus de montagne se jettent en mer. Et une fois de plus, le soi-disant séducteur se trouve bien en peine... Notons que les nombreux films de Linder tournés à l'écart de Paris en cette année 1911 ont surtout été effectués durant une période de convalescence, suite à une chute impressionnante qui avait résulté en une quasi-éventration, premier déboire de santé sérieux de Linder, qui n'allait guère rester à l'écart des hôpitaux durant a décennie à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Muet