Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 14:12

Même si Keira Knightley reste bien le principal argument de vente de ce curieux petit film esthétisant, très Britannique (Comprendre qu'il est très recherché visuellement et très précieux dans son interprétation... Cliché, quand tu nous tiens!) et même franchement expérimental, il convient d'y retourner de temps à autre. C'est sans doute le meilleur film de Joe Wright, son plus satisfaisant en tout cas... Et il fournit un rôle en or à Saoirse Ronan dont c'est sans doute la première apparition d'importance.

il y est beaucoup question de point de vue, de chronologie imaginaire, et de sentiments, forcément passionnels et exacerbés: pour se venger du jeune homme qui ne veut pas d'elle (Mais qui lutine sa soeur dans la bibliothèque familiale), une jeune fille fantasque lui met un viol sur le dos, qui entraîne sa perte, mais aussi la rupture définitive de l'entente entre les deux soeurs. le reste du film s'attache à montrer, par de savants jeux sur la représentation de la perception (Mais oui!) à démontrer les tentatives de "recoller les morceaux" de la part de la fautive, alors que la seconde guerre mondiale bat son plein. Dunkerque, la fameuse bataille controversée de la Guerre-éclair, fait l'objet d'un plan-séquence hallucinant, et les pérégrinations de trois soldats Anglais dans la Somme dévastée rappellent le sublime "La condition de l'homme" de Masaki Kobayashi. Rien que ça...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Joe Wright