Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 17:37

On s'attendrait à ce que Bugs Bunny fasse allusion à une erreur de sa part, et qu'il ne regrette de ne pas avoir tourné à gauche à Albuquerque, mais ce genre de phrase est plutôt courante dans les films de Chuck Jones: ici, il s'est effectivement trompé, car il est en plein Sahara, alors qu'il croit être à Miami Beach. Il continue à se comporter en véritable touriste New Yorkais, puisqu'une fois confronté à une oasis avec une toute petite mare d'eau, il fait une remarque sur la taille trompeuse de l'Océan Atlantique... Et c'est à peu près à ce moment que sa nemesis se manifeste: l'inévitable Sam, qui se fait appeler Riff-Raff Sam, intervient à dos de dromadaire, et c'est une confrontation classique qui commence...

Bugs va se barricader dans un fort du genre de ceux qu'on trouve dans les films d'aventures des années 30, et nous allons assister à l'affligeante succession des tentatives de Sam pour entrer. On l'aura compris, il n'y aura rien de nouveau, mais ce sera vraiment drôle et parfaitement satisfaisant...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Bugs Bunny Animation Looney Tunes