Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 12:00

Voilà une belle rareté: un flm de Bugs Bunny dans lequel aucun mot n'est prononcé. On peut toujours dire que ce n'était pas la peine de mobiliser l'un des héros de dessin animé les plus bavards si c'était pour qu'il ne dise rien, mais il fallait aussi un maître de la pantomime et du déguisement pour ce film, et le résultat donne raison aux auteurs: Bugs Bunny, chef d'orchestre sérieux et auquel on ne la fait pas, donne un concert, et emporté par l'élan artistique, interprète intensément toutes les oeuvres qu'il conduit... à plus forte raison parce qu'une mouche l'importune en permanence.

C'est brillant, enlevé et surprenant. Le film n'a qu'un défaut: le design toujours plus laid du personnage de Bunny, encore qu'il soit un peu plus traditionnel ici que dans Hare-way to the stars. On notera que pour une fois Jones partage son crédit avec son assistant Abe Lewitow, celui-ci fera bientôt partie des nouveaux metteurs en scène qui s'essayeront à rendre la relève des trois vétérans dans les mois qui viennent... Avant que le studio ne cesse de s'embêter à faire de nouveaux films.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Animation Bugs Bunny Looney Tunes