Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 18:32

On prend les mêmes et on recommence... presque. Il faut croire que le public, ou les décideurs de la Warner, ont apprécié la confrontation de Bugs Bunny et d'Hazel la sorcière, dans Bewitched Bunny (1954). la sorcière, qui incarnait pour Jones les débordements dont lui et son équipe sont capables, allait leur permettre une fois de plus d'explorer de nouveaux styles d'animation... laids. Mission accomplie. Cela dit, le film est meilleur que le précédent, prenant prétexte d'Halloween, avec Bugs qui, déguisé en sorcière, frappe justement à la porte d'Hazel. Or, celle-ci est en pleine consultation de son miroir pour savoir qui est la plus laide, et elle n'a pas besoin de cette compétition... Mais elle peut se rassurer: elle est très moche.

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Bugs Bunny Animation Looney Tunes