Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 17:17

J'ai tellement dit de mal de Bob McKimson dans le cadre de cette révision d'un grand nombre de films mettant en scène Bugs Bunny, il est cocasse de constater que me voici arrivé au dernier des films Warner "classiques" du lapin star... et que seul en lice en l'absence de Freleng parti chasser la panthère rose, et de Jones viré du studio et parti présider pour quelques films aux destinées de Tom et Jerry, est désormais l'unique vétéran de la WB, à même de mettre un point final à la saga.

Ce qui frappe dans ce film ni pire ni meilleur que le Bob McKimson moyen, c'est le contraste entre le "nouveau" (deux personnages nouvellement développés d'un loup et de son fils constamment hilare) et l'ancien (Bugs Bunny à peu près conforme à son image canonique). Ces deux époques sont ici présentes à travers un changement graphique important, qui ne fait pas grand chose pour l'harmonie du tout. Bref, pas une grande date...

Avant de quitter une bonne fois pour toutes le Bugs Bunny "classique", qui ne reviendra plus dans le cadre désormais de moins en moins artistique des films sortis par Warner, dont les productions seront désormais assurées par d'autres, en toute indépendance, en à moindre coût, rappelons que cette ultime mutation est devenue tout simplement nécessaire en raison de l'omniprésence de la télévision. les dessins animés Warner seront donc désormais produits à la facilité, avec un coût inférieur, traduite "vite faits, mal faits"... Ironie suprême, la télévision les boudera, préférant rediffuser en boucle les classiques. On les comprend, remarquez.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Animation Bugs Bunny Looney Tunes