Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 21:59

La vieillesse est-elle, oui ou non, un naufrage? Combien de cinéastes géniaux, une fois passé un certain cap (Chaplin après 1936, Hitchcock après 1964, Luc Besson la minute de sa naissance) ont-ils sombré? Minnelli n'a pas su quoi faire de ce scénario, dont il ne voulait d'ailleurs pas, mais il était obligé de faire le film.

L'idée est pourtant prometteuse: George, un scénariste qui a fui Hollywood, est obligé d'y revenir pour prononcer l'éloge funèbre de son ami Charlie, assassiné par un producteur jaloux et fou. on n'a pas retrouvé le corps de Charlie, perdu au fin fond du Pacifique. Mais Charlie revient, et c'est une femme! Bavard, adapté d'une pièce, le film accumule les longueurs, et pas même Tony Curtis ou Debbie Reynolds n'arrivent à en tirer de quoi nous satisfaire. Heureusement, Walter Matthau est là, et se laisse aller de façon totalement anarchique, et ça fait du bien...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Vincente Minnelli Comédie