Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 15:16

Poursuivant leur exploration des thèmes dramatiques du western, Hamman et Durand s'intéressent au hors-la-loi, dans un film notable par un lyrisme dramatique intéressant... Tout en proposant une intrigue qui ne glorifie en rien le bandit: on est chez Gaumont, et un bandit, ça doit payer ou mourir! Sinon on n'envoie pas le bons messages aux masses populaires.

On suit donc l'aventure d'un cow-boy, mauvais sujet, interprété par Joe Hamman. Il préfère le jeu au travail, et gagne tant qu'on peut imaginer qu'il triche en plus! Sommé de se calmer par son patron, le shériff Davidson, il se venge en libérant les chevaux. Il est ensuite recherché par un 'posse' qui est alerté par Daisy, la fille de Davidson, et sa tête est mise à prix: cent dollars, mort ou vif...

Berthe Dagmar, la vedette de tant de film de Durand, est surtout utilisée pour ses capacités d'écuyère ici, et son grand moment est une chevauchée que Durand prend le temps de montrer. De même, le casse-cou Hamman a droit lui aussi à son "clou du spectacle", lorsqu'il est poursuivi et se réfugie sur un train en marche. La scène finit par être filmée depuis le toit d'un wagon, et on sent l'influence des films Eclair de Victorin-Hyppolite Jasset, qui marqueront tout le monde à la Gaumont, à commencer par Feuillade. Hamman est intéressant, et sa capacité à jouer à peu près tous les protagonistes d'un western, tout en effectuant des cascades qui ne sont pas données à tout le monde, reste une belle surprise...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Gaumont Muet Western Jean Durand