Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 07:48

La cinquième saison, de pus en plus sombre et de plus en plus adulte, précède un changement de chaîne de télévision qui va bouleverser la planification de la série, d'où l'idée symbolique de tout casser nue fois de plus... Inventive et exubérante, cette saison de passage définitif à l'âge adulte présente une fois de plus le cadre de la famille élargie et désormais soudée, avec l'arrivée de nouveaux membres, dont, de façon inattendue, l'ennemi d'avant, Spike. Mais il y a aussi une certaine gravité: Buffy a de nouvelles responsabilités, d'autant que Joyce est bien malade. C'est un secret de polichinelle: la saison 5 est bien celle durant laquelle l'héroïne va devoir dire adieu à sa maman, dans un épisode d'une audace remarquable, The body. C'est aussi la saison pour laquelle il faut avaler des couleuvres plus incroyables que d'habitude: une petite soeur, qu'on n'a jamais vue? Giles, devenu commerçant? Willow, ou l'improbable geek mal à l'aise en société, devenue une sorcière aux pouvoirs considérables? Et pourtant ça marche! Il faut dire que dans un esprit pulp ultime, l'équipe doit combattre cette fois contre un dieu, Glory (Clare Kramer), qui a pris forme humaine, et quelle forme! 

1.Buffy vs Dracula (Ecrit par Marti Noxon, réalisé par David Solomon)

Titre improbable, tout comme la rencontre... Pourtant, c'est presque d'égal à égal que se déroule, au pays des vampires kitsch, la confrontation entre le vampire numéro un, et la tueuse... Une façon comme une autre de prendre le public à rebrousse-poil, pour lui asséner d'une part quelques prophéties bien senties, d'autre part... l'arrivée de la petite sœur.

2.Real me (Ecrit par David Fury, réalisé par David Grossman)

Dawn est l'héroïne de cet épisode malin qui réécrit l'histoire, vue par un point de vue neuf. Mais on ne perd pas de vue le fil rouge, avec une confrontation de Dawn et d'un fou, la première. De son côté, Tara profite de la frustration de Dawn pour faire comprendre ses propres sentiments de décalage par rapport au groupe...

3.The replacement (Ecrit par Jane Espenson, réalisé par James Contner)

Xander est scindé en deux dans un épisode drôle, mais pas forcément essentiel. Par contre le personnage va faire des pas de géant, et devenir de plus en plus adulte, en s'engageant auprès d'Anya.

4. Out of my mind (Ecrit par Rebecca Rand Kirshner, réalisé par David Grossman)

Buffy « chasse » le vampire pour se défouler de sa vie quotidienne tumultueuse, et se retrouve flanquée non seulement de Riley, mais aussi de Spike... Ce dernier va prendre une décision radicale : il va faire enlever la puce qui le rend inoffensif pour les humains. Une occaion lui est fournie clés en mains, en effet Joyce a été emmenée à l'hôpital suite à un malaise, et les internes ont décelé une tachycardie sévère chez Riley, que ses ex-amis de l'Initiative décident de faire opérer par un chirurgien très doué...

On avance sur beaucoup de dossiers ; Riley et son état, le malaise de Joyce, et Dawn sont au cœur de l'épisode. Cette dernière en particulier, que l'espace d'un instant sa mère ne reconnaît plus. Autre avancée : Spike se découvre un nouvel amour...

5. No place like home (Ecrit par Doug Petrie, réalisé par David Solomon)

Le « méchant » de la saison est donc là : un dieu surpuissant, coincée dans l'enveloppe mortelle d'une jolie femme, et à la recherche d'une clé pour retrouver toute sa splendeur. Et on va donc apprendre que cette clé est... Dawn.

La condition de Joyce s'aggrave, et Buffy a un réflexe, celui de chercher dans le surnaturel la cause de son mal.

6.Family (Ecrit et réalisé par Joss Whedon)

Une pause dans l'intrigue et dans l'évolution de l'état de santé de Joyce : cette fois, Whedon à la barre nous donne enfin une raison pour une foule de petits indices qui rendaient le personnage de Tara troublant. Il en profite pour rappeler que le mal ne vient pas que des êtres maléfiques...

7.Fool for love (Ecrit par Doug Petrie, réalisé par Nick Mark)

Spike est interrogé par Buffy pour la renseigner sur les tueuses qu'il a lui-même supprimées... L'occasion d'une part pour un grand épisode dans lequel James Marsters s'en donne à coeur joie pour donner toujours plus de substance à son personnage, mais aussi pour un cross-over magique entre Buffy et Angel...

8.Shadow (Ecrit par David Fury, réalisé par Dan Attias)

Le mal de Joyce se concrétise, et la réalité brutale fait son apparition dans le fantastique... Pendant que Riley se sent de plus en plus écarté par Buffy. Et Glory continue à évoluer entre sa recherche incessante d'ne « clé », et sa collection impressionnante de chaussures.

9.Listening to fear (Ecrit par Rebecca Rand Kirshner, réalisé par David Solomon)

Une créature venue de l'espace se nourrit de la folie des gens touchés au cerveau, soit fous, soit... malades. Joyce est donc en danger. Mais surtout elle commence à voir comme tous les autres « malades », que Dawn n'est pas humaine. Riley se rend compte que Spike fait sans doute plus pour aider Buffy que lui...

10.Into the woods (Ecrit et réalisé par Marti Noxon)

Riley part. Le personnage est très amer, a de bonnes raisons de partir : c'est un home un vrai, et il est le second couteau d'une femme... Celle-ci en revanche ne lui pardonnera cette décision qu'avec difficultés...

11.Triangle (Ecrit par Jane Espenson, réalisé par Christopher Hibbler)

Anya et Willow, laissées par Giles pour garder la boutique, vont s'affronter et... créer un troll par inadvertance. Celui-ci, Olaf (Abraham Benrubi) s'avère être le petit ami qu'Anyanka avait puni pour se venger, ce qui lui avait valu une offre pour devenir démon de la vengeance... Episode très drôle, comme toujours quand on a un bon gros troll.

12.Checkpoint (Ecrit par Doug Petrie et Jane Espenson, réalisé par Nick Marck)

Glory vient réclamer sa « clé » chez Buffy. Durant la scène dawn inconsciente du danger vient et se montre particulièrement adolescente ! Et le conseil des observateurs vient en délégation pour effectuer une inspection de Giles et Buffy... Qui tournera à l'avantage de ces derniers. De son côté, Spike s'essaie au bien, avec une certaine touche personnelle.

13.Blood ties (Ecrit par Steven S. DeKnight, réalisé par Michael Gershman)

Dans ce qui est le désormais traditionnel épisode consacré à l'anniversaire de Buffy, le mal existentiel de Dawn atteint un point de crise ; en effet elle sait... Spike se rapproche de plus en plus, et on apprend enfin quel est le lien entre Glory, ou le dieu Glorificus, et le gentil interne de médecine Ben.

14.Crush (Ecrit par David Fury, réalisé par Dan Attias)

Das un premier temps, le 'crush' en question semble être celui de dawn pour Spike. Mais il s'agit, bien sur, de l'amour fou furieux de ce dernier pour Buffy... Suffisamment pour que Buffy s'en inquiète, d'une part, mais aussi pour qu'on convoque pas moins de deux femmes pour s'attaquer à cette montagne de n'importe quoi : Harmony et Drusilla. C'est malgré tout à une confrontation entre Spike et Buffy que ous assistons essentiellement.

15.Iwas made to love you (Ecrit par Jane Espenson, réalisé par James Contner)

Oui, la jolie April qui cherche son petit ami partout est un robot. Mais cette histoire amusante de jeune femme parfaite qui a été créée pour satisfaire aux besoins émotionnels d'un éternel adolescent frustré aura des résonnaces sombres, burlesques, voire tragiques. Et Joss Whedon choisit précisément l'épisode le plus loufoque de la saison pour asséner le coup le plus terrible au spectateur...

16.The body (Ecrit et réalisé par Joss Whedon)

En une narration toute en tension, ce que souligne encore plus l'absence totale de musique, et les silences pesnts qui accompagnent l'intrigue, une chronique, minute après minute, d'une famile qui doit désormais vivre avec la perte de l'un(e) d'entre eux, d'autant plus frustrante que rien ne pouvait être fait, et qu'en dépit de tout, cette disparition n'a absolument rien de surnaturel... Chef d'oeuvre, douloureux et définitif.

17.Forever (Ecrit et réalisé par Marti Noxon)

Comment gérer la perte ? C'est le sujet de cet épisode, qui montre chacun affairé du mieux qu'il/elle peut pour supporter le choc ; Mais Buffy, responsable de sa petite sœur, et Dawn, trop jeune, n'auront pas la même façon de faire. Et Willow, qui a confiance dans la magie pour tout résoudre, n'arrange pas les choses en aidant Dawn à mener un projet dangereux...

18.Intervention (Ecrit par Jane Espenson, réalisé par Michael Gershman)

Buffy désire comprendre comment elle peut arriver à triompher de son nouvel ennemi... Giles l'amène en plein désert pour un dialogue en tête à tête avec l'esprit de la première tueuse, qui va lui révéler une information dont dans un premier temps elle ne saura pas quoi faire : elle est mue par le feu, la passion et l'amour : elle a un don, et ce don est la mort... Elle comprendra plus tard. De son côté, Spike accuse réception de son nouveau jouet, un « Buffybot », qui va jouer un rôle crucial. Mais tout d'abord, il y aura bien sur beaucoup de confusion... Et une très jolie scène qui renverse enfin la vapeur, entre Buffy et Spike, lorsque cette dernière comprend enfin que le vampire veut vraiment les aider contre Glory.

19.Tough love (Ecrit par Rebecca Rand Kirshner, réalisé par David Grossman)

Glory se rapproche, et croyant trouver la 'clé', s'en prend à Tara : mal lui en prend, on en profite pour constater que Willow est de plus en plus puissante. Prenons-en note, ça pourrait servir plus tard ! Pour le reste, à la fin de cet épisode, Glory comprend enfin où elle doit aller chercher l'objet de sa convoitise, et le compte à reburs est lancé pour la fin de la saison...

20.Spiral (Ecrit par Steven S. DeKnight, réalisé par James Contner)

Le Scooby gang, flanqué de Spike, prend a fuite, poursuivi par un groupe de chevaliers... Whedon s'amuse à mélanger les époques, et rejoue la scène de poursuite dans le désert de Stagecoach, avec un fourgon aménagé, des chevaliers moyen-âgeux, et un vamire qui conduit...

21.The weight of the world (Ecrit par Doug Petrie, réalisé par David Solomon)

Avant le grand final, une pause onirique superbe, qui explore de nouveau l'inconscient de l'héroîne ; ce n'est pas la première fois, mais c'est cette fois-ci d'une grande lisibilité : Willow se rend 'dans le subconscient' de Buffy, et cherche à la remotiver alors qu'elle semble avoir abandonné sa mission, suite à l'enlèvement de sa sœur par Glory. Un excellent gag récurrent est lié à un truc de scénario embarrassant: le fait que Ben et Glry soient liés, semble impossible à capter pour les humains... Tant mieux, car sinon la saison ne tient pas debout !

22.The gift (Ecrit et réalisé par Joss Whedon)

Final, et à plus d'un titre. Comme souvent, l'équipe se ressoude, et triomphe, ou presque, grâce à leur travail de groupe. Mais plusieurs constats : d'une part, Spike semble passé totalement du bon côté ; ensuite, Giles est décidément bien plus sombre qu'on ne le croirait, enfin, Willow devient tellement douée, qu'elle en serait presque inquiétante. Elle fait ici ses premières armes avec la télépathie, par exemple...

Une fois vu cette épisode, il semble ne  plus y avoir d'échappatoire. Et pourtant, il y aura une sixième saison: nouvelle, plus noire, plus belle pour moi, mais aussi controversée sur bien des points...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Joss Whedon TV