Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 10:00

Réalisé sans doute pour agrémenter les sempiternels placards demandant aux clients des cinémas de se conduire de façon décente et sociable, ce tout petit film est constitué d’un plan, truqué crûment afin d’insérer un film projeté dans l’image: il a pour cadre une salle de cinéma en pleine activité, au public nombreux et gesticulant. Un client exaspéré de ne pas voir l’écran à travers les extravagantes extensions des chapeaux des dames assemblé change plusieurs fois de place, perturbe la représentation jusqu'à ce qu’un véhicule de chantier intervienne et ne saisisse d’une part le chapeau d’une femme, puis une dame afin de ramener la paix civile… Un carton final avertit les spectatrices: mesdames, s’il vous plait, enlevez vos chapeaux.

Au-delà de son déroulement surréaliste, ce film bien connu (Serge Bromberg, notamment, l’a diffusé) est très cru, et on assiste à d’incessantes gesticulations de la part des acteurs assemblés. Griffith y utilise des truquages, ce qui est rare chez lui (Sauf dans certaines scènes de Birth of a nation et Intolerance, chargées en symboles). Toutefois, un truc utilisé pour faire se dégager le personnage principal (Le monsieur exaspéré) est riche d’évocations pour le cinéphile: il est habillé d’un costume voyant, à petit carreaux noirs et blancs, préfiguration du grotesque de la Keystone. C'est Mack Sennett,auquel Griffith qui n'aimait pas ce qu'il considérait comme de la vulgarité, allait bien tôt confier la responsabilité de tourner les comédies burlesques de la Biograph.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans David Wark Griffith Muet Comédie Mack Sennett