Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 14:00

Clint Eastwood confie les rênes à son complice Buddy Van Horn, et Harry rempile une fois de plus... Une fois de trop: l'intrigue est encore bien tordue, mettant aux prises Harry Callahan avec un dingue qui a pris acte de l'importance médiatique du policier, dans un mélange indigeste et typique des années 80 entre milieux artistiques (Avec le jeune Jim Carrey en caricature de chanteur de hard rock sous diverses drogues) et criminalité. Clint Eastwood fait son âge, décidément, mais continue à singer l'ange exterminateur Harry Callahan, qui surgit des vapeurs et fumées urbaines pour faire triompher la justice, aussi bien avec un gros flingue qu'avec un harpon. Plus que jamais, après la réussite de Sudden impact (Qu'il a réalisé lui-même), ce Harry-là est inutile...

...Mais si c'est pour "payer" Bird, alors on peut comprendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Clint Eastwood Noir