Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 18:51

Ce court métrage d'une bobine fait partie des trois films Solax d'Alice Guy sélectionnés par David Shepard pour l'anthologie Early Women Filmmakers, et il tranche sur ceux qu'on a l'habitude de voir: des comédies sentimentales dans lesquelles Guy se moque des hommes et de leur façon de courtiser les femmes. Ici, c'est d'un mélodrame qu'il s'agit, clairement inspiré d'une histoire d'O'Henry: dans une petite maison bourgeoise, les parents se désolent de voir leur fille aînée partir à petit feu, à cause de la tuberculose. Mais sa petite soeur s'y résout encore moins, et un jour, un scientifique qui passe par là, a la surprise de la voir dans le jardin, tentant de recoller les feuilles mortes aux arbres. elle lui explique que le médecin de famille a dit à ses parents que leur grande fille tiendrait le temps que la dernière feuille morte tombe...

Il se trouve (Ouf!) que le scientifique qui passe est justement l'inventeur brillant d'un vaccin miracle contre la tuberculose, donc tout finira bien. la narration est sage, le montage pas forcément révolutionnaire... Mais Mme Guy utilise avec un certain effet le champ, pour entremêler les niveaux de lecture, sans qu'on s'y perde jamais, et de manière à toujours opposer les points de vue, notamment entre la petite fille qui écoute ce qui se passe autour d'elle sans que les adultes n'y prennent garde, et ses parents de plus en plus préoccupés. La copie est fort bien conservée et joliment teintée...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Muet Alice Guy