Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 11:19

Encore un horrible fait divers: ce dur film conte les mésaventures d'un couple "mal assorti", nous dit un intertitre: il est vieux, elle est jeune, le premier gandin qui passe devient un amant. une bonne âme prévient le mari, qui jure de se venger... Mais il en est incapable, alors... il retourne dans sa chambre et se suicide, de façon très graphique.

On est ici à deux doigts du grand guignol, avec un alliage astucieux de trucage cinématographique (On arrête tout simplement la caméra et le mouvement) et de maquillage sanglant. Le cinéma de Capellani va déjà vers le réalisme sans concessions... Le film est construit sèchement, sans jamais s'encombrer de longueurs, et en utilisant au maximum l'efficacité très impressionnante du signe riche établi riche en possibilités (les amants se retrouvent dans une cabane de chasseur... où ils s'embrassent), et les cadrages les plus clairs. C'est une épure de quatre minutes...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Muet Albert Capellani