Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 17:49

Tiré de l'oeuvre Biograph de Sennett, ces films qu'il a tournés pour la firme de Griffith, dans un genre auquel l'aristocratique metteur en scène ne daignait pas s'adonner, ce court métrage surprend: il est clair, subtil, et évite de prendre le chemin de la frénésie qu'on connait tant chez Sennett. Ce dernier y interprète un rôle posé, qu'il joue avec clarté mais sans forcer les effets. 

L'intrigue conte un épisode de la vie d'un barbier, qui a engagé une manucure (Vivian Prescott). Elle est aimable avec les clients, les attire même dans la boutique, mais elle a un défaut: le barbier (Sennett) est fou amoureux d'elle... Et non seulement il tombe dans une grave crise de jalousie à chaque fois qu'elle sourit à un client, mais en prime, elle n'a rien à faire de lui. Le barbier, timide et complexé, va tenter le tout pour le tout dans une scène inattendue...

C'est un petit film qui s'éloigne donc des canons de la comédie tels que Sennett les avait déjà posé chez Griffith, sous l'influence des européens. On est dans une narration basée sr la richesse des personnages, c'est indéniable, et le metteur en scène ne perd jamais de vue que nous devons être avec son barbier, contre son rival (Edward Dillon). Ce qui se fait sans problème...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Muet Comédie Mack Sennett