Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 14:20

Ceci est donc le premier film dirigé par Clampett, qui est monté en grade suite à sa glorieuse invention d'un canard givré, dans Porky's duck hunt de Tex Avery. Arrivé sur le personnage de Porky Pig suite à des développements du personnage en particulier par Tex Avery et Frank Tashlin qui ont réussi le plus souvent à dépasser la mièvrerie du personnage, Clampett va dans un premier temps explorer une veine volontiers "domestique" du personnage, en étendant autour du cochon bègue une famille: pour commencer il lui adjoint un compagnon qu'on a déjà vu dans le très médiocre film de Ub Iwerks Porky and Gabby, donc la chèvre Gabby, impulsive, et très énervante.

Ce premier film, donc, est du domaine de la vie de tous les jours: Les deux compagnons arrivant trop souvent en retard au travail, ils sont mis en demeure d'arriver à l'heure par un patron très menaçant, et vont se coucher tôt. Sauf que la terre entière semble conspirer pour les empêcher de dormir... Un type d'histoire vu et revu, raconté avec verve mais sans génie, ni, surtout, sans les excentricités qu'on attendrait de Bob Clampett. Celles-ci ne tarderont pas à venir, soyez-en sûrs... Notons que Clampett semble hériter aussi d'une partie de l'unité d'Avery, avec la présence d'un autre jeune talent qui n'allait pas tarder à voler de ses propres ailes lui aussi: l'animateur Chuck Jones.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Animation Looney Tunes Bob Clampett