Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 08:52

En dépit de ses qualités, ce petit film n'aurait pas grand chose pour lui, s'il n'y avait un certain nombre d'avancées significatives... Pour commencer, bien que la situation soit une intrigue clairement établie, avec en vedette le personnage de Porky Pig, Avery se débrouille pour le mettre dans les coulisses, et laisser l'environnement prendre le dessus: Porky et son voisin (Un Italo-Américain avec un accent d'une épaisseur calamiteuse) sont en compétition pour gagner un prix agricole, et si le voisin veut présenter ses poules, Porky va pour sa part faire concourir son jardin. Manque de chance, les poules sont invitées par leur propriétaire à se servir dans le jardin... 

Ensuite, Avery compte ici sur la musique de Carl Stallings, qui se place dans un registre de musique populaire, qui colle parfaitement à l'animation. Du sur mesure en quelque sorte... Et dans le cadre de l'histoire, Avery décroche souvent intelligemment, s'amusant à nous décrire une foire délirante, ou un poussin nourri aux épinards qui ne se cache pas beaucoup d'être une parodie de Popeye... La razzia sur les légumes est un grand moment d'enfilage de gags efficaces, et on peut noter un gag d'ouverture qui sera ensuite repris et réadapté, maintes fois: durant l'exposition,sur un plan fixe du village on annonce le lieu, puis le nombre d'habitants. Un cri de bébé retentit, et le nombre change: 2 de plus, il vient d'y avoir une naissance de jumeaux...

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Animation Looney Tunes