Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 10:47

Après quelques films un tantinet routiniers, voici le réveil spectaculaire de Frank Tashlin! Porky est amoureux, et on se demande bien pourquoi, tant l'élue de son coeur est peu attachante. Le seul argulent qui lui fait ouvrir sa porte à son prétendant est le fait qu'il a amené des friandises. Et ele est flanquée en permanence d'un chien, donc une sale bête, mais qui est en prime un exemplaire de la pire espèce... Tentant de se suicider, Porky a des hallucinations, il voit son avenir avec Petunia... Et ça va heureusement lui ouvrir les yeux.

Au début, Tashlin abat le quatrième mur en nous présentant, avant le générique, la petite nouvelle, Petunia Pig. Celle-ci reviendra, mais pas souvent, tant elle a un caractère de... heu... Cochon. Mais le film est formidable, alliant la rapidité de l'action avec un graphisme de plus en plus maîtrisé. C'est drôle, impertinent, et si je puis me permettre d'être très personnel, en plus on y maltraite un canin (de cartoon), ce qui est un gage de qualité... Que voulez-vous, dans un cartoon, j'aime qu'on maltraite les chiens et qu'on assassine les matadors. On ne se refait pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Massarelli - dans Animation Looney Tunes