Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 09:59

Que dire de plus que ce que j'ai déjà établi à propos de Fast and furry-ous, le premier des cartoons de Chuck Jones consacré au coyote et à sa proie pour toujours insaisissable, l'oiseau "roadrunner" qui klaxonne de façon obsessionnelle? Car si on recherche le cartoon ultime, dédié au gag seul, dans la plus pure forme qui soit, ne cherchez pas plus loin, vous avez trouvé. Tout film reprenant ces personnages et cette situation ne sera qu'une variation, une collection de gags sur exactement le même thème, avec exactement le même développement, les mêmes résultats, et parfois les variations sont infinitésimales. Mais c'est sans doute dans cette fidélité absolue des films à leur formule qu'il faut y voir le génie.

Bon, on peur quand même être didactique: saviez-vous que Michael Maltese, le scénariste de ces films, n'a en fait jamais fourni la moindre intrigue; non, il se contentait d'amener des gags, et Chuck Jones faisait le reste... Sinon, le fameux "Beep Beep" qui donne son titre à ce cartoon (le deuxième) est sujet à débat: l'auteur incontesté du bruit, un technicien du studio qui avait l'habitude de passer entre les gens en hurlant un bruit de klaxon, a toujours clamé que ça devrait s'écrire "hmeep hmeep". Ca va, probablement, changer la façon dont on peut voir le monde.

 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Looney Tunes Animation Chuck Jones