Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 12:12

Dans les rochers, au bord de la mer, une femme de pêcheur raconte à sa petite fille une légende qui pourrait bien être une réinterprétation de sa propre vie: comment un jour une jeune femme et son amant, un prince, ont été séparés par le caprice d'une sorcière, et la jeune femme confiée à la garde d'un destin bossu, enfermée au fond d'un coquillage géant... 

Pendant qu'elle raconte son histoire, un homme est là, qui les écoute, l'air grave: il s'approche finalement d'elles, et demande à la jeune femme de lui cueillir des fleurs. Puis il retourne sur son yacht où l'attend son épouse, tout le contraire de la jeune femme... A la fin du film, le pêcheur, mari de la jeune femme, rentre chez lui...

Ici s'arrête le film... La jeune femme est interprétée par Cleo Madison, actrice populaire de nombreux courts métrages, dont certains qu'elle a elle-même réalisés. Le prince charmant du conte (en toge et uniforme romain, pas la meilleure des idées si vous voulez mon avis) ainsi que le yachtman, sont interprétés par Arthur Shirley. Enfin, Lon Chaney est le bossu du conte, ainsi que le pêcheur. Ce dernier, même si le film en son état actuel ne nous permet pas de le remarquer, est aussi bossu... Et selon les commentateurs qui ont eu accès au synopsis du film, il se serait terminé par une scène dans laquelle l'homme se montrerait particulièrement injuste. 

C'est donc, au-delà du fait que c'est une rare manifestation du jeu de Chaney avec un élément de difformité, un film assez étrange: le seul lien qui s'établit dans la rencontre entre l'homme riche et la jeune femme, est que l'un comme l'autre sont finalement mal mariés. Mais le regret principal de l'homme, exprimé lorsqu'il regarde le bouquet que la femme a cueilli pour lui, est lié à l'enfant: il en voit le visage dans chacune des fleurs du bouquet... Ce qui contraste fortement avec les plans de l'épouse, qui a un insupportable rictus, ainsi qu'un encombrant petit chien.

Mais en l'absence de la fin, on ne sait pas où ira leur frustration commune...

 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Muet Lon Chaney