Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 06:45

Le Petit Nicolas (Mathéo Boisselier), dans ses éternelles années 50-60, part en vacances avec ses parents (Valérie Lemercier et Kad Merad), et sa grand-mère (Dominique Lavanant). Il part avec une mission, écrire à son amie Marie-Edwige, d'autant que celle-ci l'a embrassé avant leur séparation. Bien sûr, il va trouver des copains en vacances à la mer, et bien sûr ses parents vont se disputer, un peu. Et il va aussi y avoir dans la vie de cette petite famille, l'irruption d'une autre famille (Judith Henry et Bouli Lanners), surnommée les Bernique (c'est une longue histoire), avec leur fille Isabelle que Nicolas va prendre en grippe...

Pour commencer, je tiens à préciser que je maintiens ce que j'ai toujours pensé du premier des deux films adaptés de l'oeuvre de Goscinny et Sempé: il ne s'imposait pas, mais alors pas du tout. Mais il est sympathique, et si différent par ses parti-pris esthétiques qu'on lui pardonnait ses maladresses. 

Ce qui va rendre les choses plus simples pour celui-ci: certes, Tirard tente de trouver un prolongement au premier film en en prolongeant la reconstitution faussée d'une époque devenue mythique. Certes il y a, surtout dans les vingt premières minutes, une atmosphère qui renvoie au petit Nicolas... Mais d'une part on perd le point de vue et le commentaire permanent du garçonnet sur ses parents. Pire, les enfants disparaissent du film! Et la comédie s'installe sur un terrain plus adulte, sans jamais être autrement que  , disons, souriante, plaisante, mais drôle? Un peu, parfois. Et l'art de l'allusion, à un film mythique de vacances d'un personnage clé du cinéma français, à Louis de Funès, à The shining (!!) finit par ne plus masquer du tout le manque total d'inspiration.

Pour résumer...

Les Vacances de M. Hulot existait déjà, pourquoi tenter de le refaire?

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Comédie