Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 22:11

Sous ce titre un peu brutal, se cache une petite comédie touchante; la rencontre entre une jeune femme à fleur de peau (Vimala Pons) qui cherche à régler un traumatisme vieux de quinze ans, et un homme solitaire (Bruno Podalydès) que sa femme vient de quitter. Baya Kasmi, la scénariste de le nom des gens, aime ses comédiens et la comédie qui renvoie aux merveilleux films Américains des années 30, qui présentaient des couples mal assortis, réunis par miracle dans des circonstances inattendues.

Ici, tout commence par l'achat d'un sécateur. Et c'est sans aucun scrupule que je révèle qu'il servira même à couper des nouilles... Mais derrière l'absurde de la situation, qui ne l'est qu'en apparence, on assiste en effet d'abord à un grand embarras, celui d'un homme soudainement flanqué d'une jeune femme fantasque, et qui est manifestement très perturbée... Puis un rapprochement s'opère, c'est magique. 

 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Comédie