Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 18:08

Un monsieur d'âge moyen (Paul Biensfeldt) vit avec son épouse et la famille (uniquement constituée de femmes) de celle-ci, et... c'est un enfer quotidien. Il n'a aucune liberté, aucun répit et quand il essaie d'être tendre, c'est pire: il se prend des baffes. Il lit une annonce pour une agence matrimoniale dans un journal et prend la poudre d'escampette: il va se trouver une épouse à se mesure. Il en trouve une en effet, mais elle sourit tout le temps: y compris quand il s'étrangle avec une arête, quand il lui flanque une baffe ou quand il essaie de lui faire peur...

C'est une farce, en une bobine, ce qui n'empêche pas le film d'être soigné... On y retrouve avec plaisir, même si c'est pour une trentaine de secondes, Ernst Lubitsch alors à ses débuts cinématographiques, dans le rôle du conseiller matrimonial, mais le clou du spectacle reste quand même Lyda Salmonova, qui interprète la "femme idéale", un sourire niais constamment imprimé sur son visage. Le film, grâce à elle, tourne à l'absurde parfaitement assumé.

 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Muet Comédie Ersnt Lubitsch