Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 17:12

Mary Louise Fuller, dite Loie Fuller (sans tréma, contrairement à ce que tant d'historiens du cinéma d'origine française prétendront), est à l'origine d'une danse célèbre, la danse serpentine, dont le mouvement caractéristique (une danseuse esquisse quelques pas en agitant des voiles extravagants situés sur les côtés de son costume... 

Dès les débuts du cinéma, et de ses cousins, les protoréalisateurs ont été intéressés par cette danse pour tout un tas de raisons: d'une part, il y était question de mouvement. Ensuite, le jeu esthétique particulier des mouvements des voiles pouvait rehaussé de couleurs pour créer des effets enchanteurs... Et puis sous couvert de danse, on y voyait une jeune femme soulever ses jupes!

Ce dernier point permet sans doute plus que les autres, d'expliquer l'inexplicable succès de ces innombrables petits films.

Mais Loie Fuller s'obstina à refuser (du moins au début) les sollicitations, y compris celle des techniciens d'Edison. C'est donc à une imitatrice, Annabelle Whitford, que revient le mérite d'être la vedette de la première tentative, Annabelle Serpentine Dance en 1894 (soit avant que les frères Lumière ne présentent leur premier programme de films).

Ce film d'Alice Guy, tourné avec une autre imitatrice française, Baptistine Adrienne Dorothée Dupré dite Bob Walter, est donc la réplique de la jeune société de films Gaumont face à ce déferlement de frou-frous... 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Alice Guy Muet