Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

29 juin 2022 3 29 /06 /juin /2022 11:51

Le film n'est pas autre chose que ce que son titre suggère: dans un petit village du côté d'Auxerre, nous assistons à la vie de tous les jours, depuis le point de vue d'un propriétaire de manège (le lieu où on fait de l'équitation, pas celui où on attrape la queue de Mickey) qui vit seul avec sa soeur, sur la mort lamentable du voisin, un couvreur qui a glissé; sur le destin de sa veuve, que le héros aimerait tant séduire; sur le mystérieux inconnu qui apporte de mystérieuses sommes d'argent à cette dernière; et sur les progrès peu glorieux de sa petite soeur pour faire du cheval... Enfin, il sera témoin d'un cambriolage qui coûtera une main au chirurgien local.

On passera sur le fait que le héros porte un peu trop son oeil à la longue-vue avec laquelle il espionne ses voisins. Ce film étrangement naturaliste et paradoxalement vide d'action, dans lequel tout se casse, tombe, ou arrive à la fin de son cycle (le chirurgien ne pourra par exemple plus jamais exercer) ressemble à un spot géant à la gloire des assureurs: c'est d'ailleurs bien possible que ce soit sa raison d'être...

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Jean-Paul Rappeneau