Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 16:44

Cette petite merveille est connue surtout pour un numéro, ce qui n'est pas rare, dans le cadre de la comédie musicale, mais il est toujours intéressant de pouvoir enfin voir un de ces classiques et d'essayer de raccrocher à un contexte les numéros musicaux les plus délirants qui en sont le plus souvent montrés. Tom et ellen Bowen sont donc un duo de frère et soeur, qui dansent, interprétés respectivement par Fred Astaire et Jane Powell; tous deux sont très attachés l'un à l'autre et surtout au duo, ainsi Ellen multiplie-t-elle les aventures de trois jours, et Tom se tient à l'écart de toute liaison à long terme. Jusqu'au jour ou ils rencontrent lors d'une commende pour un mariage princier en Grande-Bretagne respectivement une danseuse (Promise à un autre) et un Lord (A la vie amoureuse tumultueuse)...

Bien que l'essentiel du film se situe dans une certaine réalité, la plupart des numéros dansés et chantés soient dans le cadre du spectacle, on est dans un décalage permanent, typique de Donen, avec son traitement des couleurs, et typique d'Astaire avec sa danse joyeuse et pleine de défis... Le film doit sans doute énormément au danseur, dont l'histoire personnelle a sans doute inspiré le couple Ellen et Tom. Et puis, il y a les numéros, qui fournissent du rêve en permanence, en particulier le solo d'Astaire dans la salle de gymnastique du bateau, le duo entre Ellen et Tom sur un bateau qui tangue et se mêle de chorégraphie, et bien sur le célèbre moment de rêverie durant lequel Fred Astaire danse sur le sol, les murs, au plafond, à l'aise. On sait maintenant comment c'est fait, mais peu importe, la magie fonctionne toujours. Une scène de cinq minutes qui a valu au film un statut de classique. Par contre, c'est un classique tombé dans le domaine public, donc le seul moyen de le voir dans de bonnes conditions chez soi, c'est l'inévitable DVD Warner!

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Stanley Donen musical