Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 09:02

Un western! En 1985! Et alors? Justement, en 1985, faire un western paraissait aussi risqué, voire financièrement suicidaire, qu'aujourd'hui, sinon plus. D'autant que l'équipe (Kasdan, mais aussi les acteurs de son précédent film) se risquait pour la première fois sur ce tarrain. Si aujourd'hui on hallucine de voir ce brave Jeff Goldblum en joueur professionnel (Forcément pourri), on doit dire que Kevin Kline, et surtout Scott Glenn, Danny Glover et Kevin Costner s'en sortent extrêmement bien... Et l'appétit de Kasdan et ses acteurs pour les grands espaces, réhaussé par une musique au premier degré, très entrainante, fonctionne assez bien.

 

Alors d'ou vient cete impression de trop peu? Peut-être du fait que quoi qu'il arrive, rien dans ce film ne parvient à être meilleur que son ouverture, absolument superbe: Scott Glenn dort dans une cabane, et est réveillé par l'intrusion de bandits. ilo les élimine les uns après les autres, sans ouvrir la vabane donc, puis à la fin ouvre une porte sur ce qui est un paysage à couper le souffle... Si le mot fin avait été à cet endroit du film, on aurait un chef d'oeuvre, même s'il n'avait duré que trois minutes. Hélas, le reste est conventionnel, longuet, et désespérément vide, contrairement aux films d'Eastwood de la même époque. Costner, depuis, a rectifié le tir avec deux films essentiels: Dances with wolves et Open range.

 

Pour l'anecdote, le meilleur acteur de ce film, forcément, est John cleese. Ca s'appelle le génie.

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Western