Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

27 juin 2021 7 27 /06 /juin /2021 08:22

Or, une jeune femme Israélienne, a eu un accident grave qui la confine dans un fauteuil roulant. Mais elle supporte mal la situation, d'autant qu'elle se souvient de la femme qu'elle était avant. Elle fait une rencontre, celle d'un jeune physiothérapeute qui a connaît: il était dans le même lycée qu'elle. Ils sympathisent, puis...

C'est une formidable déclaration d'indépendance d'une jeune handicapée, qui va se rendre compte qu'elle a gardé beaucoup plus de sa vie d'avant qu'elle ne croit, et qui voit que ce qu'est devenu son corps n'est pas fatalement destiné à la solitude... Et en même temps elle va gentiment mais fermement affirmer sa volonté de se passer dans la mesure du possible, d'aide, à un moment crucial. Jamais (trop) impudique, le film nous dévoile les moments de doute d'une jeune femme qui refuse de s'apitoyer trop fort sur elle-même, et qui est interprétée par une jeune réalisatrice qui a vécu le handicap, et qui a fini par choisir de tout donner pour son film de fin d'études...

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli - dans Shaylee Atary