Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Allen John's attic
  • : Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
  • Contact

Recherche

Catégories

5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 08:46

Henry (Eric Bana) est un voyageur temporel: aucune technologie derrière cet aspect de sa personnalité, il est juste, occasionnellement, en période de stress mais pas que, amené à quitter une époque pour faire une incursion plus ou moins longue dans une autre... Par exemple, le jour où le jeune Henry a été victime d'un accident de voiture avec sa mère, qui a coûté la vie à cette dernière, non seulement le jeune garçon a été propulsé 15 jours auparavant, mais en prime il a été visité une fois revenu à son époque, par le Henry du futur qui est venu lui expliquer la situation... Dans sa vie délicate, qui l'a poussé à prendre un métier enclin à la discrétion (il est assistant bibliothécaire), il va malgré tout rencontrer une femme, Clare (Rachel McAdam): elle le connaît déjà, car il la "visite" dans le passé depuis qu'elle a six ans... Une étrange histoire d'amour s'ensuit donc...

Dire de ce film qu'il est étrange, ce n'est pas peu dire. Un bon point, c'est la façon dont aussi bien le casting que l'équipe de réalisation en assument justement l'étrangeté! Mais dans cette intrigue de gens qui en savent plus que ce qu'ils devraient savoir, et d'allers-et-retours de plus en plus dangereux, le film est en constant danger de tourner à vide. On appréciera au moins la fragilité du personnage d'Henry, qui retient surtout de sa condition particulière et arbitraire, une forte insécurité permanente, mais tout cela, au-delà du gimmick, finit par manquer singulièrement du moindre enjeu...

 

Partager cet article
Repost0
Published by François Massarelli